Nos Projets Sur la déconstruction des genres

Sur la déconstruction des genres

 Projet concernant les problématiques

GARÇONS-FILLES ou HOMMES-FEMMES

Mise en œuvre en collèges ou en lycées (et adaptable auprès de tout autre type de structures : associations, entreprises, groupes constitués, institutions, organisations de défenses de droits...)

 

Projet modulable de 2 à 4 étapes


Garon-Fille _la_Dfense


1ère étape/prologue : imposture théâtrale

Durée 30 mn – Devant chaque groupe/classe

Cette étape a pour double objectif de présenter l’ensemble de l’événement artistique aux élèves et de mettre en évidence le caractère excessif, pour soi et pour l’autre, d’un comportement sexiste.

L’imposture théâtrale : deux artistes d'une compagnie (1 femme/1 homme) entrent en classe et présentent aux élèves le  spectacle dont, prochainement, ils vont être spectateurs.

C’est l’artiste femme qui présente, donnant régulièrement la parole au comédien qui l’écoute à peine. Il est plus occupé à faire des plaisanteries avec les filles/élèves. Quand l'acteur prend la parole dans la présentation, c’est pour interrompre la comédienne ou pour la contredire.  Elle ne dit rien au début,  encaisse, essaie de ne pas montrer sa colère, mais finit par éclater.

Le débat : Après la dispute, les comédiens déjouent la supercherie et amorcent avec les jeunes une réflexion sur le caractère discriminatoire d’un comportement sexiste, pointant les préjugés et les stéréotypes ancrés chez le personnage masculin.

Le prologue crée du lien avec les jeunes qui abordent la représentation comme spectateurs actifs et concernés et non comme consommateurs de spectacle.

 

2e étape : représentation du spectacle (T’es pas mon genre, par Le Lien Théâtre)

Durée 1 h

 

3e étape : débat (éventuellement animé par Violaine Dutrop-Voutsinos de l’Institut Égaligone, ou Jean-Jacques M’U pour ABC’éditions)

Durée 1 à 2 h selon modalités retenues.

 

4e étape/épilogue : le spectacle sous le regard de la loi. Rencontre avec un-e juriste (Maisons de Justice et du Droit, Boutique de Droit…)

Durée 1 à 2 h.

Cette étape du projet analyse le spectacle selon la justice et les lois. À partir du scénario des saynètes jouées, les jeunes relèvent les infractions commises par les personnages. Le/la juriste cherche dans le code pénal les peines et les conséquences vis à vis de la loi.

Les échanges peuvent quitter le cadre scolaire lié au spectacle et s’élargir au cadre familial et social grâce à des questions précises sur la loi.

Les artistes  peuvent être amenés à improviser et renforcer l’intervention du/de la juriste.  


ABC’éditions

 Ah, Bienvenus Clandestins !logo ombreassociations à but non lucratif
Vocation d’intérêt général et Éducation populaire

6, rue du Majou 46300 Gourdon
ZéroSix 69 58 02 57 – ZéroCinq 65 27 19 27 
SIRET 798 510 905 00028 APE 8552Z (Enseignement culturel)

Faire un don :
https://www.donnerenligne.fr/abc-editions-ah-bienvenus-clandestins/faire-un-don

Livres (pour toutes précisions, voir l'onglet NOS PARUTIONS)

Consultez nos conditions générales de vente

Présentation | CV | Blog Mediapart