Nos Parutions Perséphone captive d’Hadès

Perséphone captive d’Hadès

Couv Persé - Brouillon 7

SORTIE LE 20 AVRIL 2015 : le second recueil poétique BILINGUE imprimé de Marlene Feeley, travailleuse chilienne vivant en Catalogne. Livre des désirs amoureux qu’une société prévaricatrice voudrait pouvoir entraver comme aux temps anciens. La traduction entretient l’étroite complicité circulant entre colères et espoirs, dans une période où, chaque jour davantage, les pouvoirs veulent interdire toute manifestation de liberté aux populations qui se solidarisent par-delà les frontières.

FlashCode ABC Fuegos

Sous ce titre de Perséphone... paraîtront trois volumes : – FEUX – AIRS – CLARTÉS

Fiche bibliographique (notice libraire et communiqué de presse à la fois) : http://fr.calameo.com/read/0038616761d313cf76e9a

Marlene Feeley - escribir poesia

 

Classement Dewey fourni par Électre : A861

Dewey A861 [Œuvre] Poésie de langue espagnole (Amérique latine)

Rappelons qu'il s'agit bien d'un ouvrage avec traduction en français en vis-à-vis. Les professeurs de langue y trouveront matière à des problématiques sociales, culturelles et linguistiques spécifiques au Chili et à la Catalogne.

Sumario

1. Fuegos

El aguijón

La cogida

La ceniza

2. Aires

El tiempo

El soplo

El viento

3. Luces

La sangre

El amante

El anochecer

Sommaire

1. Feux

L’aiguillon

La cueillée

La cendrée

2. Airs

Le temps

Le souffle

Le vent

3. Clartés

Le sang

L’amant

Le soir

Miniature Marlene Feeley

Celle qui garde en elle l’espérance de l’enfance tient tête à tous ceux qui l’enferment loin des germes de l’existence et... elle prépare sa libération.

 

Gastos de bolsillo                                                                     Menues dépenses

Recogiendo los céntimos que le va dejando la vida

Así deambula la madre

Su silenciosa derrota es ajena a los demás

Le saludan

Ella sonríe

Mientras en la mesa solo hay un plato vacío

Va dosificando la poca leche que se resiste agotarse

Viene de trabajar

con los bolsillos rotos de esperanza

Una vergüenza le invade el corazón

Desvía la mirada ante sus hijos

Mira su monedero

Uno a uno va sacando la escaza dignidad

que le queda

Diez, veinte, cincuenta – un litro de leche

Diez, veinte, cuarenta – una barra de pan

El dependiente le mira

Los ojos de la mujer cogen un color vidrioso

(Lo siento

es lo único que tengo)

Los ojos extraños caen sobre ella

Examinándola

Agacha la mirada

El dependiente sonríe

¡Ya me hacían falta para dar cambio!

El monedero ha quedado vacío

En la mesa

un vaso de leche y un bocadillo

La dignidad se deja ver

La madre muerde sus labios

Y retiene el llanto

Sonríe y bendice los céntimos que la vida va dejando.

Grappillant les centimes jetés par la vie

Ainsi chemine la mère

Les autres ne sentent pas sa silencieuse déroute

Ils la saluent

Elle sourit

Alors qu’à table il n’y a que son assiette vide

Elle calcule le peu de lait qui permettra de tenir

Elle rentre du travail

les poches trouées d’espérance

Une honte lui monte au cœur

Elle détourne le regard devant ses enfants

Elle regarde son porte-monnaie

Peu à peu elle arrache le peu de dignité

qui lui reste

Dix, vingt, cinquante – un litre de lait

Dix, vingt, quarante – une demi-baguette de pain

Le vendeur la regarde

Les yeux de la femme prennent une couleur de verre

(Je regrette

c’est tout ce que j’ai)

Les regards étrangers tombent sur elle

En la scrutant

Elle soutient le regard

Le vendeur sourit

Ça me manquait pour rendre la monnaie !

Le porte-monnaie est resté vide

Sur la table

un verre de lait et une bouchée de pain

La dignité a sauvé les apparences

La mère se mord les lèvres

Et contient sa peine

  Elle sourit et bénit les centimes que la vie laisse traîner.

 

 

Perséphone – Elle sait les racines des plantes, la nappe d’eau qui sous terre alimente les sources, le sommeil fatigué des morts. Dame de l’autre côté des choses.            

(Marguerite Yourcenar, Le catalogue des idoles, Gallimard, 1930)

salida Persefone 20 abril 2015

Premier volume à paraître au mois d'avril : FEUX (FUEGOS)

 

Perséfone - Aires

 Deuxième volume, AIRS (AIRES) : pour le 11 septembre 2015

 

Perséfone - Luces

Troisième et dernier volume, CLARTÉS (LUCES) : mi décembre 2015

 

Les trois volumes pourront être livrés dans un coffret illustré par Benjamin Ibarra del Canto.

 

Une certaine urgence commande cette sortie. De part et d’autre des Pyrénées, la situation politique n’a fait qu’accentuer les inégalités sociales, et chaque jour sont appauvries et persécutées toutes les populations pourtant déjà très affectées par les mesures d’austérité qui pénalisent les plus démunis. L’alimentation, le logement, l’éducation des enfants, la santé, la précarité, tout devient objet de problèmes insolubles à défendre quand on vit dans le plus extrême dénuement. La bohême, c’est moins un opéra ou une image romantique qu’une réalité parfois mortelle pour certains écrivains plongés dans les pires difficultés économiques qui soient.

Cependant, il nous est tous possible de renverser cette fatalité en soutenant le travail d’écriture avant son terme, ce qui est un encouragement incalculable pour le moral quand on s'efforce de tenir en résistant de toutes ses faibles forces.

 

 

Pour toute commande, vous voudrez bien nous transmettre un mail par le formulaire de contact ON ÉCHANGE en nous indiquant précisément vos noms et adresse postale, le nombre d'exemplaires commandés et un contact mail ou téléphonique où vous joindre. Merci.

Consultez nos conditions générales de vente

Granada FEUX – Perséphone captive d’Hadès

12 € frais de port en sus.

FEUX – Persephone

ABC’éditions

 Ah, Bienvenus Clandestins !logo ombreassociations à but non lucratif
Vocation d’intérêt général et Éducation populaire

6, rue du Majou 46300 Gourdon
ZéroSix 69 58 02 57 – ZéroCinq 65 27 19 27 
SIRET 798 510 905 00028 APE 8552Z (Enseignement culturel)

Livres (pour toutes précisions, voir l'onglet NOS PARUTIONS)

Consultez nos conditions générales de vente

Présentation | CV | Blog Mediapart