ABC’éditions Quoi de neuf ? PIENSO, LUEGO ESTORBO... Silvia Cuevas-Morales, IndigHada

PIENSO, LUEGO ESTORBO... Silvia Cuevas-Morales, IndigHada

Notice Pienso copie

Le livre de SIlvia Cuevas-Morales, poèmes indignés traduits du castillan sous le titre JE PENSE, DONC JE GÊNE... est disponible en France, en Espagne et au Mexique.

Pienso exemplaires exemplaires

 

Pour se procurer l'ouvrage PIENSO, LUEGO ESTORBO... / JE PENSE, DONC JE GÈNE..., de Silvia Cuevas-Morales, traduit du castillan par Leticia Cola et Alexandra Freire-Neyroud

... Le tarif Pro concerne les envois en nombre, et le tarif Ami concerne les adhérents de la maison d'édition associative

Pienso... / Je pense...


Le contenu du recueil poursuit une logique biographique, depuis le coup d'État pinochétiste du 11 septembre 1973 qui, à Santiago du Chili, va surprendre la famille de l'auteure encore enfant, jusqu'aux indignes comportements des populations, des administrations et des États du « Premier monde » contre toutes les populations rejetées par la violence systématique des dominants au nom de religions et de principes dont elle met en lumière les contradictions objectives inacceptables.

C'est un livre tendre de colères et brûlant de révoltes pas toujours contenues, où frémissent çà et là la volonté de justice et le désir d'amour qui traverse toute l'œuvre d'une poétesse particulièrement sensible aux souffrances infligées au monde.

Nous connaissons Silvia Cuevas-Morales pour ses poèmes insurgés.

Me importa un pepino el papa

Avec une impertinence teintée de tristesse et de colère à la fois, cette Chilienne d'origine traîne ses valises dans les pays du monde, d'Australie en Espagne, via les Amériques, en écrivant le polyamour, les errances des peuples maudits, les appels à une vraie justice fondée sur les droits humains... Son écriture et sa vie se mêlent d'urgences morales, de sensualités partagées, de désobéissance active. Silvia Cuevas-Morales est une de ces femmes pour qui la fidélité tient autant à ses propres origines terrestres qu'au long déroulé de sa propre histoire au milieu des êtres en souffrance, en partance, en déshérance.

Jean-Jacques M’µ

 

Renseignements sur le livre : Nos parutions

Voir aussi en bas de page // Ver también al pié de pagina : Financements activités et achat des livres 

SIRET 798 510 905 00010 APE 8552Z (Enseignement culturel)
 

_______________________________________________________________________________

 

Où en sommes nous ?...

 

Notre rentrée écrira la rentrée des luttes sans frontières :

Publication cet automne de :

– L’Impossible procès [du nucléaire], volume 2 : Des témoins parlent...

– Pienso, Luego estorbo / Je pense, donc je gêne, de Silvia Cuevas-Morales

 ya se mira el horizonte

 

Mise en place du dispositif Éducation populaire, avec nos partenariats des écoles des métiers du livre, de centres universitaires et de formations en cours de vie

sans comper nos...

Ateliers d'écritures : http://www.abceditions.net/nos-actions/4-nos-actions/16-ateliers-decritures et la Toussaint aux Épilobes, face au parc des Écrins : http://www.abceditions.net/nos-projets/5-nos-projets/56-ateliers-decritures-parcours-de-formation-aux-ecrins-toussaint-2013

et...

Mise en place du projet

Z/Z  Zadist@s/Zapatist@s : http://www.abceditions.net/nos-projets/5-nos-projets/57-zz-zadistszapatists-echanges-entre-femmes-de-zad-et-femmes-du-chiapas

 

Il y a beaucoup à faire ensemble pour ne pas rester seuls sous les coups des forces d’inertie et des systèmes d’oppressions diverses qui sévissent partout dans le monde jusqu’à nos luttes quotidiennes. Mais nos causes sont justes, pour les droits humains et de la nature, à refuser la normativité d'existences ternes, entre produire toujours plus vite et mal et consommer toujours plus cher et mauvais. Nous avons tant de beautés à partager dans ce monde où les frontières ne suffisent plus à nous diviser. Avec les peuples autochtones, avec les sociétés émergentes, nous vivons aujourd’hui le temps des utopies concrètes.

Jean-Jacques M’µ,

Le 22 septembre 2013, équinoxe d’automne.

 

 

___________________________________________________________________

 

Réponse de l'éditeur aux détracteurs de L'Impossible procès :

« L'opinion retranscrite dans l'ouvrage est une des opinions possibles parmi d'autres, d'autres opinions qui ne nous ont jamais été présentées et que l'édition aurait pourtant avec plaisir retranscrites dans la volonté qui reste nôtre du débat contradictoire le plus large possible pour parvenir à un consensus uni antinucléaire face aux propagandes des nucléocrates, propagandes dont il est fort à craindre que l'influence auprès de l'opinion publique se renforcera du nombre accru des électeurs se ralliant aux pensées d'extrême droite lors des prochaines municipales, en 2014.


   L'appel lancé par l'éditeur le 10 mai dernier à Sorgue visait tous les participants venus se concerter autour du sujet soulevé par L'Impossible procès. L'auteur Jean-Pierre Minne et ABC’éditions attendent toujours avec le plus grand intérêt les textes de Stop Tricastin, du CAN, du CREDA, du CRIIAD et de qui d'autre encore voudra bien témoigner de l'activité antinucléaire en France et dans le monde.


   Les crispations entre nous, les anathèmes, les procès d'intention, les méfiances réciproques sont autant de polémiques stériles qui nous divisent et renforcent d'autant la société productiviste et extractiviste qui menace nos populations. Notre responsabilité est dans le rassemblement des thèmes porteurs auprès des populations avec lesquelles nous vivons et qui ont besoin d'informations fiables pour se faire une opinion juste. Nos sensibilités diffèrent, mais c'est une question de démocratie qui est en jeu dans cette publication, et non de prise de pouvoir et d'élimination des autres, si différents soient-ils de nous.

Nucleaire-impossible-proces reference

 

Les postures adoptées sont des rôles, des fonctions théâtrales auxquelles il est préférable de ne pas se prêter. Ce qui est juste se reconnaît dans la conviction de chacun de défendre la vie, la vie entière, humaine et biologique, anthropologique et naturelle, et non pas seulement sa propre vie ou sa survie, son statut spécifique, son seul égo. Nous attendons ce sursaut-là des habitants, des citoyens, des électeurs, des usagers, des consommateurs, des contribuables...


   Pourquoi n'offrirait-on pas le cadeau des envies, des colères et des intérêts qui sont nôtres dans un ouvrage commun ? Ce à quoi nous ouvrons est le reflet d'une collectivité qui veut vivre, qui veut défendre le vivant et propose d'autres modes de vie que ceux des fanatiques technocratiques qui nous gouvernent depuis maintenant trop longtemps. Alors ? Toujours des guéguerres, ou bien enfin un peu de paix intelligente, tournée sur nous et contre nos réels ennemis ?... Sommes-nous donc si nombreux et si puissants pour continuer ainsi à se chercher querelle quand nos contemporains sont à ce point menacés par la société nucléaire, par la société policière, par la société d'endoctrinement ?...
   J'en appelle à moins de repli sur soi, et plus d'ouverture aux autres. J'attends vos textes.
   Merci. » 


Jean-Jacques M’µ
Le 21 juillet 2013

 

L’Impossible procès, volume 1 : La pièce, de la compagnie théâtrale Brut de Béton, chez ABC’éditions, collection Spect’Auteurs Les voix du faire, 10 €. – ISBN 978-2-919539-19-2

 

-------------------------------

Le 5 juillet 2013

Nous allons publier L'Impossible procès [du nucléaire] cet été 2013 pour le Off du festival d'Avignon et nous en publierons les témoignages à la barre de la société civile à l’automne.

Nous publierons les témoignages des hommes, des femmes, des groupes résistant à la pression des propagandes.

Peuples autochtones, personnes en marge des normes sociales et culturelles, femmes, filles et mères pour la dignité, écologues de la biodiversité, découvreurs et aventuriers du monde, de la vie et des arts, amoureux au ban public... nous les publierons, tous et chacun.

Nous publierons les désobéissances civiles, les dissidences, les tentatives émergentes pour l’auto-organisation des populations dans leur environnement, leurs zones à défendre, leurs coopérations, leurs volontés d'émancipation et d'autodétermination...

JJMU et Denis Merci Seditions citoyennes 5 juillet 2013

Merci à vous tous !...

Car...

Elle a réussi !... La campagne de financement solidaire que nous avions lancée voilà 50 jours, le 15 mai, date du second anniversaire du manifeste espagnol dit « des Indignés », est une campagne qui a largement dépassé toutes nos espérances, et, alors que nous attendions 5 000 € pour pouvoir mener à bien nos projets éditoriaux, c'est plus de 6 250 € qu’ABC’éditions a pu collecter... en deux jours ! deux jours seulement, les deux tout derniers jours, car, on peut le dire à présent, notre petite équipe a passé la quasi-entièreté de cette période de plus d'un mois à craindre n'y pas parvenir.

kkbb tableau de bord 7

 

Le beau sursaut de ces dernières heures aura surpris tout le monde. L'explication repose sans aucun doute à l'intervention auprès du réseau “Sortir du nucléaire” de la part d'une des personnes du premier cercle des amis d'ABC’éditions, fortement attachée à la réalisation de nos projets de publications. Dans l'heure qui a suivi la démarche de cette amie, par ailleurs contributrice à la collecte, les dons affluaient.

Notre satisfaction était de voir un grand nombre de modestes contributions, ce qui peut s'interpréter comme une nécessité de nos contemporains à unir leurs faibles forces... La situation est propice aux changements importants dans notre société. C'est un réel encouragement pour les luttes sociales.

kkbb état de la collecte finaaaaale

À en croire les moyennes, la fourchette des dons tournerait autour de 70 €, la réalité a cependant été rendue possible grâce à certains dons très importants dont nous nous sommes sentis particulièrement honorés. Ces dons d'un montant dépassant plusieurs centaines d'euros ont sans doute été encouragés par la multiplicité des petits dons. Nous saluerons la contribution d'une amie de longue date qui, depuis le début, aura apporté plus du cinquième de l'objectif que nous espérions. Et il faut également faire remarquer que les deux principaux réseaux de soutien à ABC’éditions se trouvent provenir pour plus du tiers du Club Médiapart, et, pour un bon quart, c'est la grande et belle surprise, des militants anti-nucléaires.

Une seule institution nous aura suivis : la revue électronique indépendante : ACTUALUTTE que nous remercions ici chaleureusement au passage. Ainsi donc...

Désormais, grâce à vous, nous publierons...

L'Impossible procès - vol. 1. La pièce, minutes établies par Jean-Louis Debard, Préface de Bruno Bousssagol, metteur en scène, Postface d'Olivier Florens, Conseiller général du Vaucluse, chez ABC’éditions Ah, Bienvenus Clandestins ! - Collections Spect’Acteurs – les Voix du faire, 10 € TTC. ISBN 978-2-919539-19-2

a3 petite

L'Impossible procès - vol. 2. Des témoins parlent, minutes établies par Jean-Pierre Minne, Préface de Bruno Bousssagol, metteur en scène, Postface de Marie Frachisse, juriste du réseau “Sortir du Nucléaire”, chez ABC’éditions Ah, Bienvenus Clandestins - Collection Spect'Auteurs, les Voies du dire, 10 € TTC. ISBN 978-2-919539-20-8

Merci*.

Denis Masot et Jean-Jacques M’µ

Le vendredi 5 juillet 2013

 * Merci tout particulièrement chaleureux à tous nos donateurs, dont :

Florence Alicot Romain Gross
Mathilde Allegra Roland Guétat
Bernard Andary Rachel Icard
Elisabeth Aviles Rodolphe Inisan
Benjamin Ball Gérard Jacquemin
Claudine Benharara Azilis Jüngst
Lucie Benquet Olivier Keynne
Willy Berthelot Muriel Knezek
Jacky Bonnet Jean Yves Le Turdu
Nicolas Bonnet Sophie Leleu
Benoit Bourrel Jérôme Lelong
JF Bouillon Laurent Lintanf
Adriana Brandner Françoise Lombard
Jean-Jacques Buge Michel Lombardo
Christian Carré Monique Mairot
Alberto Castello Fulcieri Maltini
Justine Cauville Odile Mann
Elisabeth Chaudanson Denis Masot
Bernard Citerne Dominique Meyer
Claire Corlouer Charlotte Mijeon
Richard Coullet Anne-Marie Minella
Christian Coves Geneviève Morenas
Robert Dagany Danièle Mornas
Arthur de Oliveira Bastienne Nagy
Viviane de Waha Marc Nottale
Beatrix et Étienne Decle Danielle Onni
Dominique Dehouck Cécile Oreggia
François Delacour Marie-Laure Pajot
Romain Desbois Alexandre Papadopoulos
Dominique Desreumaux Marie-Françoise Penet
Edwige Dorbon Aurélie Perrot
James Dunne Chantal Pieton
Odette During Marie-Christine Raguin
Dominique Fernandez Vincent Stoeffler
Marie-Thérèse Ferrisi Dominique Strée
Noël Forget Alain Théoleyre
Francis Fournier Claire Thomas
Catherine Fusillier Michel Van der Meersch
Elisabeth Gamba Françoise Vezines
Laure Gamba Denis Vicherat
André Gastinel Kristina Wagner

 

à vous tous, à vous toutes, MERCI !

Denis et JJ


Informations pratiques, en réponse à de nombreuses demandes :

ABC’éditions étant son propre diffuseur,

on peut passer commande par téléphone (01 48 95 36 62) ou par mail : ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ).
(Rappel : le livre coûte 10 € TTC, frais d'envois non compris)
On peut également écrire avec le chèque correspondant à

ABC’éditions 25, allée Marcel-Paul 93700 Drancy
 

Enfin, il est toujours possible de nous rencontrer pendant le festival d'Avignon où nous présentons le texte du spectacle représenté au Grand Théâtre de Montfavet du 15 au 21 juillet (2013).

 

Nota : pour la presse, les ouvrages octroyés sont des épreuves.

 ______________________

20 juin 2013

Le stock de livres d’ABC’éditions vient d’être inondé !...

C’est une véritable catastrophe. Nous n'avons donc aujourd'hui... plus rien !... Plus rien à distribuer, ni à la presse ni aux librairies... ni aux relais sociaux et culturels qui sont les nôtres.

Livres inonds
Au-delà d'un très hypothétique (et trop tardif) remboursement par les assurances, c’est alors aujourd'hui très concrètement, sur nos propres forces militantes que nous devons compter.

Y parviendrons-nous ?

Nous voulons publier !

De quoi ce NOUS est-il le nom ?

Ce sont les paroles, les écrits et les images de justice sociale que notre association veut soutenir, porter et répercuter ; paroles citoyennes, éducation populaire, débat pour l'action dans la Cité ; c'est en ce présent plein de fragilité et d'audace et de courage et d'indécision que nous croyons, pour l'avenir même des générations que nous voyons prises dans les carcans de l'idéologie dominante.

Même sous la forme esthétisée de fictions, ce sont toujours des analyses que nous publions, les réalités actuelles trop méconnues, les réflexions avant l’action, les inventaires oppressifs et répressifs des flics dans nos têtes, l'art de vivre de peu en accord avec son environnement, l’auto-suffisance alimentaire, l’accès direct et gratuit aux ressources locales, à l’eau, à l’hygiène, à la santé, au logement, à la libre circulation des personnes et des idées...

Nous voulons tous ce bien-vivre pour tous. Mais alors... Que fait-on ?...

C'est à se demander pourquoi les réseaux militants mettent tant de temps à se regrouper, à faire passerelle entre eux. Mais pourquoi se ferment-ils donc tellement les uns aux autres ?... Pourquoi cet hermétisme à la fin des fins? Ce soutien du seul bout des lèvres ?...

Bon.

Que les temps soient rendus encore plus difficiles avec la crise que provoquent les pouvoirs publics et leurs chiens de garde au profit du capitalisme, oui. Que nos prises de consciences soient divergentes et nuancées entre elles, ok encore (d'ailleurs, comment ne le seraient-elles pas ? nous vivons bien avec toutes nos différences, non ?...). Que des clivages et des rythmes asynchrones nous obligent à trouver des consensus pas toujours évidents à mettre en place, c'est toujours vrai, et il est important, sinon vital, de dépasser nos divisions pour atteindre aux unions nécessaires à la réalisation de nos objectifs. Tout cela est incontestable.

Malheur à ceux qui restent isolés

Face aux mécanismes de repli auxquels sont habitués nos contemporains en mode réflexe (plutôt ce qui est connu que les inconnus ; plutôt la dépendance aux facilités qu’une autonomie toujours à remettre en question ; plutôt l’immédiat, si ingrat soit-il, que d’hypothétiques lendemains...), n'est-il pas donc pas temps que le plus grand nombre d’entre nous se dresse enfin devant les mauvais coups de l’ordre établi ?

Vous et nous, ce serait si distinct que ça ?... Si distant que ça ?...

Ce serait si peu, ce qui relie les luttes entre elles ?

Qu’appelle-t-on solidarité dans les milieux des luttes solidaires appelant à l’unité ?

Personne ne peut rien seul. C’est théoriquement accepté.

Mais dans les faits ?

Bon, nous avons tous et chacun besoin d’ensembles qui nous dépassent. Oui. Avant tout pour satisfaire nos intérêts (il n’y a pas de mauvais intérêts, des militants comme Saül Alinski l’ont appris à des gens dans la plus grande dépendance, dans la plus grande détresse, et qui ont su se dresser contre leurs oppresseurs). Pour satisfaire nos envies et nos colères, nous avons tous et chacun besoin de la force du nombre. Nous ne sommes rien sans l'entraide.

Se payer de mots ?... Seulement de mots ?...

“Coopération”, “Mutualisation”, “Réciprocité”... Des mots seulement ?...

Quand artistes et intellectuels ont les mêmes intérêts que ceux qui pratiquent et font l'expérience sur place ; quand tous, chacun à son niveau, partagent les mêmes envies et les mêmes rages, gens du terrain, travailleurs, habitants, usagers, consommateurs, étrangers... pourquoi donc se mettre à distance les uns des autres et marquer ainsi une attitude qui pourrait rappeler le mépris ?... ou l'incompréhension.

La circulation de l’argent, de la culture, du savoir et des techniques, ce ne sont tout de même pas des luxes et des facilités à réserver aux seules élites actuelles, leurs valets et leurs chiens de garde. Non ?...

Un réseau militant, c’est une chance...

Quand, comme ABC’éditions, on a refusé les contraintes de course aux résultats financiers et à la surconsommation, des systèmes de diffusions-ventes contemporains, il faut le remplacer par la dynamique d’un lectorat actif, connaissant les sujets traités et le défendant en direction de lecteurs encore à convaincre. Centres culturels et sociaux, établissements scolaires, bibliothèques, librairies indépendantes...

Y parviendrons-nous ?

Seule la réussite de notre appel à financement solidaire pourrait nous permettre de tenir encore un peu, au moins pour publier L'Impossible procès et venir le proposer à Avignon. Sinon, si, au lendemain du 5 juillet, cette collecte devait échouer, nous n’aurions alors plus un euro devant nous pour défendre une démarche en laquelle nous croyons.

Nous en appelons plus que jamais aujourd'hui les militants à participer au sauvetage de l¹entreprise à laquelle nous participons tous. Si peu que ce soit, non seulement c'est encourageant pour l’union des forces, mais c’est encourageant pour approcher des buts visés : une société sans nucléaire, sans dette écologique ou agricole, où le revenu des personnes ne serait pas assujetti à leur travail...

C’est à chacun de donner sa part, si minime soit-elle, dans l’effort collectif

Sditions citoyennes Carte postale verso

Jean-Jacques M’µ et Denis Masot,

Le 18 juin 2013

 

 

 

_________________________________________________________________________________________

 1er de couv Marichiweu

Sditions citoyennes logo

Campagne

SÉDITIONS CITOYENNES

Financements solidaires

 

Mercredi 17 avril 2013 à 19h à la Casa de les Dones de Reus (Catalogne) : lancement du livre de Marlene Feeley : « MARICHIWEU ! dix et mille fois nous vaincrons, poèmes insurgés », avec un avant-propos du Sous-commandant Marcos, édition bilingue castillan-français dans les traductions de Leticia Cola et Jean-Jacques M’U.

256 pages, 18 € TTC – ISBN 978-2-919539-10-9

 

Discours pour la sortie du livre MARICHIWEU ! à l’occasion du 19 avril 2013, jour dit “des Peuples originaires” :

   Ceux que nous avons placés au-dessus de nos sociétés ont ordonné un monde d’asservissement à l’argent pour mieux conserver encore les énormes pouvoirs qu’ils se partagent selon des méthodes séculaires consistant à piller, enfermer, affamer, exploiter, appauvrir, stigmatiser, culpabiliser, pénaliser, éliminer, y compris physiquement, y compris psychiquement, y compris collectivement les populations soumises à leur contrôle par l’obéissance à leurs autorités, par l’influence de leurs propagandes, par la contrainte à leurs règles, par l’aliénation des minorités marginalisées.

   Nos existences dépendent d’un train fou lancé vers un précipice et, plutôt que d’arrêter les conducteurs irresponsables, nous en restons à se disputer ce que nous considérons les meilleures places, comme s’il pouvait rester une seule place à mériter quand arrive inéluctablement la catastrophe, prévisible, prévue, annoncée…

   De tous les endroits de la terre, partout, depuis très longtemps, immigrent des Nafissatou Diallo asservies depuis leur naissance aux puissants de ce monde : pères, époux, patrons, figures patriarcales qui abusent d’elles avec la double impunité que leur confèrent le pouvoir de l’argent et le sentiment de culpabilité de leurs propres victimes. Aucune oppression ne pourrait tenir sans cette écrasante fabrique du consentement qu’est l’accord des serviteurs avec l’idéologie dominante des possédants.

   Pourtant aussi, des voix s’élèvent. Il y a de fières personnes qui parlent, qui écrivent, qui interviennent, qui appellent à manifester, à ne pas céder, à résister, et qui ne se laissent pas intimider par ces siècles d’asservissement inique et impitoyable qui avilissent et visent à écraser des personnes, leurs enfants, des ménages, leurs populations entières… Il y a des individus qui tiennent tête aux lois infâmes qui veulent les réduire à néant, les isoler, les abandonner, à l’écart des modes de distribution industrielle de ces ressources confisquées en brèvetant le vivant jusqu’aux graines, jusqu’à leur germination, jusqu’à leurs sciences médicales, médicinales et alimentaires. Même rejetés loin de leurs familles, loin de leurs origines, loin de leurs racines, ces individus tiennent bon et reconnaissent leurs envies, leurs rages et leurs intérêts dans les luttes de peuples frères, de peuples farouches et persévérants, courageux et tenaces, audacieux, inventifs, de peuples autochtones, de ceux qu’on dit « natifs » car ils étaient là avant toute colonisation de leurs terres.

   Ces individus sont parfois d’exceptionnels théoriciens, et souvent de modestes combattants au quotidien ; parfois d’habiles stratèges, et souvent de simples amoureux de la vie ; parfois de solides bourgeois, et souvent de sombres prolétaires sans aucune prétention ; parfois d’admirables orateurs, et souvent d’attentifs auditeurs vibrant à l’actualité ; parfois de fières figures, et souvent de piètres débrouillards dans la misère ; parfois d’intelligents auteurs, et souvent de sensibles lecteurs soucieux de comprendre au mieux la vie du monde… Tous sont susceptibles de nous décevoir, de tomber, mais de se relever aussi, et plusieurs fois plutôt qu’une, et ils nous permettent la confiance, et ils nous autorisent à se raccrocher à certaines espérances, à cette évidence que le mouvement va dans le sens d’une recréation de l’espace et du temps qui va peu à peu réconciliant les enfances avec la folle sagesse qu’ont les conversations amoureuses quand elles fabriquent le présent.

   Marlene et Marcos sont de ceux-là, je suis heureux de les avoir croisés dans ma vie, qui a changée avec ma fréquentation de leurs textes, et que je suis heureux de vous présenter, avec tous ceux qui ont contribué à cette belle aventure éditoriale, un étranger, Philippe, de la communauté zapatiste, qui m’a mis en contact avec les militants du Chiapas, mes connaissances du théâtre de l’opprimé, Marie-France Duflot, Jean-Paul Ramat, Antoine Braud, et d’autres autour de la compagnie NAJE (Nous n’Abandonnerons Jamais l’Espoir) ; et toujours toujours toujours mon fils Denis et ses questions et remarques ; Aline, sa mère, par ses conseils, et tous ceux sans qui rien n’aurait pu se matérialiser ni sur le papier ni sans les fonds financiers nécessaires accordés ; mes amis graphistes, Nicolas Algans pour l’image du papillon se libérant des chaînes, et Stan Nourel pour la maquette ; Leticia Cola et Sophie Leleu pour leurs lectures sourcilleuses et ô combien pertinentes, Leticia pour la version espagnole, et Sophie pour la française ; la poétesse d’origine chilienne Silvia Cuevas-Morales qui nous a depuis le début toujours encouragés et soutenus dans cette entreprise hasardeuse, et puis aussi, fidèle et disponible, le jeune Romain Gross, qui a su au dernier moment rattraper chacun des innombrables obstacles à l’imprimerie ; tous, jusqu’au livreur anonyme qui a monté les 500 exemplaires sur quatre étages sans ascenseur, tout ce petit monde a su rendre possible le passage d’une parole à une autre, leur rencontre, le voyage des idées dans l’histoire en train de se faire des révolutions populaires en marche : merci à eux, merci à vous, votre présence, votre existence est un bienfait. Merci à tous, présents et absents. Nous n’oublierons pas. Jamais.

   Pour le meilleur et pour le pire que nous pourrons en faire à partir d’eux et de nous-mêmes, en toute conscience. Merci.

 

Jean-Jacques M’µ

Mercredi 17 avril 2013, à la Casa de las Donas, de Reus (Catalogne)

 

Couverture MARICHIWEU complte

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Communiqué de presse au Forum social mundial de Tunis :

(Dimanche 24 mars 2013). 

 

Nous constatons que les gouvernements de tous les pays s’entendent pour entraver par tous les moyens possibles la souveraineté véritable de leurs peuples. En dépit des grandes annonces des propagandes nationales, partout sur la planète la liberté de circulation des personnes et des idées est systématiquement bafouée. Des lois contraires aux droits humains retirent tout moyen d’existence aux personnes et à leurs enfants qui n’ont pourtant commis aucun crime.

 

Nous dénonçons les politiques de stigmatisation des minorités, leurs poursuites, les persécutions administratives et policières, les arrestations... Nous dénonçons également l’incapacité des oppositions à se réunir sur la seule base de la défense des opprimés. Nous dénonçons les barrières à la communication et aux échanges entre les personnes.

 

Nous proposons que les débats, les informations et les formations puissent s’instaurer de manière multilingue. Nous appelons à une discussion sans frontières pour un partage équitable des ressources entre tous les habitants. Nous voulons favoriser l’organisation de sociétés solidaires, depuis le plan local vers le mondial. Nous réclamons la reconnaissance légitime des propres modes d’existence de chaque groupe, l’autonomie de leurs activités et de leurs échanges. Nous proposons des discussions avec tous au niveau planétaire, au besoin en adoptant une langue aussi économique et rapide d’accès que l’espéranto qui n’a que seize règles (16 !), toutes sans exceptions, c’est une langue alternative, efficace et facile à apprendre, qu’on peut comprendre en quelques mois, et parler en un an ou deux.

 

Jean-Jacques M’µ

 

Rappel des activités d’ABC’éditions proposées au FSM

Mercredi 27 mars 2013 :

Slot 1

(9h-11h30)

Mercredi 27

 

 http://www.fsm2013.org/programme/27/1 

Université populaire de la biodiversité sans frontières

Salle : P18
[http://www.fsm2013.org/node/4534]

AR : الجامعة الشعبية حول التنوع البيولوجي بلا حدود
FR: Université populaire de la biodiversité sans frontières
EN: Peoples' University of Biodiversity Without Borders
ES: Universidad popular de la biodiversidad sin fronteras
ABC’éditions Ah, Bienvenus Clandestins !

 http://www.abceditions.net/nos-projets/5-nos-projets/44-universite-populaire-de-la-biodiversite-sans-frontieres... Universidad popular de la biodiversidad sin fronteras :  http://www.abceditions.net/espagnol/9-espagnol/47-universidad-popular-de-la-biodiversidad-sin-fronteras ... Crossroads of the knowledge :  http://www.abceditions.net/anglais/8-anglais/48-university-peaple-of-biodiversity-in-world

 

 

 

Slot 2

(13h-15h30)

Mercredi 27

 

 http://www.fsm2013.org/programme/27/2

 

NE PAYONS PLUS ! Stop-Paying sans frontières ! Campagne de désobéissance civile de masse
ABC’éditions Ah, Bienvenus Clandestins !
Salle : M214
[http://www.fsm2013.org/node/4535]
AR : أوقفوا الأداء ! أوقفوا الأداء بلا حدود ! حملة للعصيان المدني الجماهيري
FR: NE PAYONS PLUS ! Stop-Paying sans frontières ! Campagne de désobéissance civile de masse
EN: STOP PAYING! Stop-Paying Without Borders! Mass Civil Disobedience Campaign
ES: NO VAMOS A PAGAR MAS! Campaña de desobediencia civil de masas 

=

 http://blogs.mediapart.fr/blog/jjmu/020113/bonnes-revolutions-2013-solidarites-dinitiatives-citoyennes-mutualisation-et-r  

+

Les résistances des femmes contre la dette au Sud et au Nord
Comité pour l'Annulation de la Dette du Tiers Monde (CADTM)
ATTAC France
Réseau Feministe "Ruptures"
Marche Mondiale des Femmes
alter summit
ATFD
Salle : AM2
[Vous allez participer à cette activité]
AR : مقاومة النساء للمديونية في الجنوب و الشمال
FR: Les résistances des femmes contre la dette au Sud et au Nord
EN: Women's Resistances to Debt in the South and the North
ES: Oposición femenina a la deuda del norte y del sur
 

 

 http://www.fsm2013.org/node/2004

Comment collaborer au-delà du FSM ? "Comment stimuler le partage durable de connaissances et d'alternatives dans une perspective locale/globale" ? (1/3)

raphael canet

Salle : Espace Global Square 

Organisation: 

Les YMCA du Québec / UNIALTER

Espace ouvert et créatif pour le dialogue entre les personnes impliquées dans les mouvements sociaux actuels et dans la société civile. Grâce à une méthodologie participative, nous inviterons des participants des différents mouvements émergents (Mouvements de base du monde arabe, Occupy, Démocratie Réelle Maintenant, Via22, Indignés, 15M, printemps érable, Yo Soy 132, Y'en a marre, Idle no more...) à venir échanger sur l'originalité de leurs actions, les points positifs et les défis. Le tout dans une logique de convergence des mobilisations et des actions. Cette activité sera étendue vers des groupes non présents à Tunis. Il est le premier d'une série de 3 ateliers (27, 28 et 29 mars) visant à passer de la réflexion à l'action. Facilitateurs : Nori Cadorette-Sirois,Karina Sanchez, Wassim Al Ezzi, Claudia Vergnolle, Stéphanie Bacher, Raphaël Canet (UNIALTER/YMCA), Carminda Mac Lorin (VIA22/LOJIQ), Jean-Michel Coulomb (F-FSL).  

Slot 3

(16h-18h30)

Mercredi 27

 

 http://www.fsm2013.org/programme/27/3 

 


Comment collaborer au-delà du FSM ? "Comment stimuler le partage durable de connaissances et d'alternatives dans une perspective locale/globale" ? (1/3)
[Salle : ASN]
AR : كيف نتعاون خارج نطاق المنتدى الاجتماعي العالمي؟ كيف نستنفر حس التآزر المستديم للمعارف والبدائل من منظور محلي/ عالمي؟
FR: Comment collaborer au-delà du FSM ? Comment stimuler le partage durable de connaissances et d'alternatives dans une perspective locale/globale" ?
EN: How to Collaborate Beyond the WSF? How to Stimulate Sustainable Information and Alternatives Sharing With a Local/Global Perspective? (1/3)
ES: ¿Cómo colaborar después del FSM? ¿Cómo estimular el intercambio durable de conocimiento y alternativas en una perspectiva local/global? (1/3)
Les YMCA du Québec / UNIALTER
VIA22
Démocratie Réelle Maintenant Paris
EYES Network
réseau F-FSL
LOJIQ - Les Offices jeunesse internationaux du Québec
GlobalSquare

 

Jeudi 28 mars 2013

Slot 1

(9h-11h30)

Jeudi 28

 

 http://www.fsm2013.org/programme/28/1 

Rencontre à Tunis (élargie sur internet) de participants dans des forums sociaux locaux
réseau F-FSL
Salle : G106
[Vous allez participer à cette activité]
AR : اجتماع في تونس ( ممدد بالإنترنت) للمشاركين في المنتديات الاجتماعية المحلية
FR: Rencontre à Tunis (élargie sur internet) de participants dans des forums sociaux locaux
EN: Meeting in Tunis (extended by internet) with Participants from Local Social Forums
ES: Encuentro en Túnez con participantes del los Foros Sociales Locales (se podrá seguir por Internet)

 

Souveraineté alimentaire et défis de la construction d'un projet national face au processus de recolonisation et ses nouvelles modalités en Haïti
France Amérique Latine
Salle : P17
[Vous allez participer à cette activité]
AR : السيادة الغذائية وتحديات بناء مشروع وطني ضد عملية إعادة الاستعمار وطرائقه الجديدة في هايتي
FR: Souveraineté alimentaire et défis de la construction d'un projet national face au processus de recolonisation et ses nouvelles modalités en Haïti
EN: Food Sovereignty and the Challenges of Building a National Project in the Face of Recolonisation and New Modalities in Haiti
ES: Soberanía alimentaria y retos en la construcción de un proyecto nacional en respuesta al proceso de recolonización y sus nuevas modalidades en Haití

 

 

 

Slot2

(13h-15h30)

Jeudi 28

 

 http://www.fsm2013.org/programme/28/2 

 

 

Titre: VIA22 - Comment collaborer au-delà du FSM? Espace ouvert et créatif pour le dialogue entre les personnes impliquées dans les mouvements sociaux actuels et au sein de la société civile / How can we collaborate beyond the WSF?
[Salle : Espace Global Square]
AR : كيف نتعاون خارج المنتدى الاجتماعي العالمي؟
FR: Comment collaborer au-delà du FSM?
EN: Collaborating Beyond the WSF? Open and creative space for dialogue among persons involved in present-day social movements and civil society
ES: ¿Cómo colaborar más allá del FSM? Espacio abierto y creativo para en diálogo entre personas involucradas en los movimientos sociales actuales de la sociedad civil
VIA22
Les YMCA du Québec / UNIALTER
réseau F-FSL
EYES Network
GlobalSquare
Démocratie Réelle Maintenant Paris

 

 

Slot 3

(16h-18h30)

Jeudi 28

 

 http://www.fsm2013.org/programme/28/3 

 

 

Université Populaire Audiovisuelle : au-delà des frontières, correspondances vidéo - échanges avec les autres pays
Canal Marches
Salle : I105
[Vous allez participer à cette activité]
AR : الجامعة الشعبية السمعية البصرية: خارج كل حدود- تبادلات بين الدول
FR: Université Populaire Audiovisuelle : au-delà des frontières, correspondances vidéo - échanges avec les autres pays
EN: Peoples Audiovisual University: Beyond Borders, Video Exchanges with Other Countries
ES: Universidad Popular audiovisual: por encima de las fronteras, correspondencia vídeo - intercambios con otros países

 

 

Esperanto - Une langue pour le printemps dans tous les pays du monde (Esperanto - La lingvo por la printempo en ĉiuj landoj de la mondo)
Universala Esperanto-Asocio-Araba-Komisiono
Salle : ASN
[Vous allez participer à cette activité]
AR : الاسبرانتو- لغة الربيع في كل دول العالم
FR: Esperanto - Une langue pour le printemps dans tous les pays du monde
EN: Esperanto - A Language for Every Country's Spring
ES: Esperanto - lengua de la primavera en todos los países del mundo

 

 

Vendredi 29 mars 2013 :

Slot 1

(9h-11h30)

Vendredi 29

 

 http://www.fsm2013.org/programme/29/1

 

 

 

 

Arguments pour l’espéranto comme langue véhiculaire de débats
ABC’éditions Ah, Bienvenus Clandestins !
Salle : G107
[Vous allez participer à cette activité]
AR : براهين و حجج من أجل اعتماد الاسبرانتو كلغة للنقاش
FR: Arguments pour l’espéranto comme langue véhiculaire de débat
EN: Arguments for Esperanto as a Common Language for Discussions
ES: Argumentos para que el esperanto sea la lengua de los debates

 

 

Slot 2

(13h-16h30)

Vendredi 29

 

 http://www.fsm2013.org/programme/29/2

 

Lexique pour un dictionnaire de la réelle démocratie maintenant
ABC’éditions Ah, Bienvenus Clandestins !
Salle : TD12
[Vous allez participer à cette activité]
AR : إعداد قاموس لديمقراطية حقيقية الآن
FR: Lexique pour un dictionnaire de la réelle démocratie maintenant
EN: Lexicon for a dictionary of real democracy now
ES: Léxico por un diccionario de Democracia verdadera Ya

 

Comment collaborer au-delà du FSM? Espace ouvert et créatif pour le dialogue entre les personnes impliquées dans les mouvements sociaux actuels et au sein de la société civile (3/3)
réseau F-FSL
VIA22
Démocratie Réelle Maintenant Paris
Les YMCA du Québec / UNIALTER
EYES Network
GlobalSquare
LOJIQ - Les Offices jeunesse internationaux du Québec
Salle : Tente S1
[Vous allez participer à cette activité]
AR : كيف نتعاون خارج المنتدى الاجتماعي العالمي؟ حوار بين الحركات الاجتماعية و المجتمع المدني3-3
FR: Comment collaborer au-delà du FSM? Espace ouvert et créatif pour le dialogue entre les personnes impliquées dans les mouvements sociaux actuels et au sein de la société civile (3/3)
EN: Collaborating Beyond the WSF: Open and Creative Space for Dialogue for Persons Involved in Present-Day Social Movements and Civil Society (3/3)
ES: ¿Cómo trabajar más allá del FSM? Espacio abierto y creativo para un diálogo entre los participantes en movimientos sociales y actores de la sociedad civil (3/3)

 

Slot 3

(16h-18h30)

Vendredi 29

 

 http://www.fsm2013.org/programme/29/3

 

 

 

 

 

ABC’éditions

 Ah, Bienvenus Clandestins !logo ombreassociations à but non lucratif
Vocation d’intérêt général et Éducation populaire

6, rue du Majou 46300 Gourdon
ZéroSix 69 58 02 57 – ZéroCinq 65 27 19 27 
SIRET 798 510 905 00028 APE 8552Z (Enseignement culturel)

Faire un don :
https://www.donnerenligne.fr/abc-editions-ah-bienvenus-clandestins/faire-un-don

Livres (pour toutes précisions, voir l'onglet NOS PARUTIONS)

Consultez nos conditions générales de vente

Présentation | CV | Blog Mediapart

ABC Focus