Nos nouveautés

Où trouver nos livres

AUPRÈS DE NOUS
ABC’éditions

   6, rue du Majou 46300 Gourdon – ZéroCinq 65 27 19 27
Notre site www.abceditions.net
  
Contact « On échange ? »

AUPRÈS DE VOTRE LIBRAIRE (nos livres sont référencés dans les bases de données TiteLive et Électre)
ET DANS TOUTES LES BONNES BIBLIOTHÈQUES


 

– OURANOS ou les trois fonctions de la religion dans l’État, de Jean Monod, collection Éclipses, 160 pages, 12,50 €.

Couverture Éclipses

 

Fuegos – Perséfone cautiva del Hades / Feux – Perséphone captive d’Hadès, Marlene Feeley, 160 pages, 12 €
Perséfone - Fuegos


Des mouches dans le bush – La marche des terres minées
, Parcours militants, de Jocelyn Peyret, collection Spect’Acteurs, une coédition ABC’éditions et La Question, mai 2014, 332 pages, 14 €

8.  couverture MOUCHES DANS LE BUSH

Pienso, luego estorbo.../ Je pense, donc je gêne..., poèmes choisis de Silvia Cuevas-Morales, traduits du castillan par Leticia Cola et Alexandra Freyre-Neyroud, mars 2014, 124 pages, 12 €

7. Couverture de PIENSO

L'impossible procès, volume 1, la pièce, de la compagnie théâtrale Brut de Béton Production, texte de Jean-Louis Debard. Préface de Bruno Boussagol, metteur en scène. Postface d’Olivier Florens, Conseiller général du Vaucluse, Collection Spect’Acteurs, juillet 2013, 132 pages, 10 €

6. LImpossible procès vol 1 - Couverture

Les Bâtisseurs, théâtre-forum, chantier 2012-2013 de la Compagnie NAJE sur le thème de la propagande, avec la ZAD de NDDL et les FRALIBS, Collection Spect’Acteurs, mai 2013, 108 pages, 10 €

Couverture NAJE Btisseurs

MARICHIWEU ! Dix et mille fois nous vaincrons, Bilingue castillan-français de Marlene Feeley, liminaire du Sous-Commandant Marcos, avril 2013, 252 pages, 18 €

1er de couv Marichiweu

 
_________________________________________________________
 
P@Z Zadist@s Zapatist@s
 
Échanges transatlantiques // Intercambios transàtlanticos –
 
Femmes en lutte pour la paix // Mujeres en lucha para la paz –
 
Zapatista-woman-image
 
 
FORUM BILINGUE durant l’année 2014 // FORO BILINGÜE durante el año 2014 –
pour publication au 8 mars 2015 // para publicación al 8 de marzo del 2015
 
Thème // Tema :
« Quand, comment et avec qui tenir une société de paix ? » / « ¿Cuàndo, cómo y con quién llevar una sociedad de paz ? » –
 
List : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
 
Français :
 
//
Castellano :
 
PAIX # Passivité // PAZ # Pasividad
 ___________________________________________________________________________
 
 
 
La troisième année d’existence d’ABC’éditions nous permet la reconnaissance de nos activités en “Éducation populaire”. Ainsi, dès leur agrément, nos travaux exercés dans le cadre de formations bénéficieront aux inscriptions et aux démarches d’accès de nos partenaires, publics ou privés.
 
 
 ___________

 

Conférence de presse du 15 juillet 2013 à Avignon

 

pour L’Impossible procès

 

de la compagnie théâtrale Brut de Béton Production

 

A

 

vant même les irradiations par les déchets nucléaires ou par des accidents, la première des contaminations est insidieusement exercée par la société elle-même qui insinue sa propre police de la pensée depuis la tête de l’État jusque dans la tête de chacun des habitants de nos pays, qui se trouvent alors tous, ainsi, passivement soumis à une véritable religion, collectivement partagée dans le monde, de Sa Très-Haute-Technicité.

 

Brut de Béton Production est une compagnie théâtrale familière de ces questions liées aux dysfonctionnements de l’éducation, de la culture, de l’information… L’écriture démonte les mécanismes où tout relève d’un véritable système ordonné autour d’un arsenal de propagandes structurées pour mieux nous préparer à subir les catastrophes en déresponsabilisant à tout moment les fanatiques au pouvoir de sorte que la population victime se trouvera non seulement pénalisée, mais interdite de pouvoir demander aux coupables d’avoir à rendre des comptes devant les tribunaux.

 

Comme il y a nécessité d’éclairer nos contemporains sur les réalités de nos existences qu’occultent trop les nouveaux chiens de garde du Capital, nous avons tenu à mettre toutes les modestes forces d’ABC’éditions dans cette entreprise d’élucidation d’intérêt public. En cela, le réseau “Sortir du nucléaire” aura compris cette cause commune et… nous aura soutenus.

 

Merci à tous.

Jean-Jacques M’µ

Références :

L’Impossible procès, volume 1 : La pièce, de la compagnie théâtrale Brut de Béton Production, chez ABC’éditions, collections Spect’Auteurs Les voix du faire. Juillet 2013. 10 €. ISBN 978-2-919539-19-2

 

Bâche Impossible procès

 

 
 
   
 
 
 
 
gratif
 
 
ÉcriR&agir
 
 

Tous les projets d’ABC’éditions sont des

 

Actions concertées

 

– Des réponses collectives à des problèmes communs –

 

Seul préalable :

 

« les droits humains et de la nature sont supérieurs à tous les droits établis »

 

Situation générale : il nous faut surtout pointer – d’abord, d’un côté, un formidable élan de désobéissance massive d’une ampleur inédite dans l’histoire du monde où les populations s’élèvent solidairement pour leurs justes droits, – ensuite, de l’autre côté, à très grande échelle en face, de terribles forces d’oppressions et de répressions au pouvoir, coercitives et belliqueuses, autocratiques et criminogènes – et, enfin, devant l’histoire en train de s’accomplir sous nos yeux, pour chacun de nous tous, ici, citoyens, habitants, usagers, utilisateurs des services publics, il y a la nécessité d’avoir à choisir de manière la mieux éclairée possible... entre :

 

        1. la similitude des attentes des populations à travers le monde pour : – la réelle démocratie maintenant (luttes de pouvoirs) ; – l’égalité effective des droits universellement garantis à tous les humains (luttes pour la justice et pour la répartition équitable des richesses) ; – le bon-vivre en accord avec les droits et les besoins de la nature (accès aux ressources naturelles, libre circulation des personnes et des idées) ;

 

        2. l’obstruction qui leur est faite par les puissances dirigeantes (car, quels que soient leurs régimes, leur but commun est de n’utiliser notre temps, nos forces et nos revenus que pour servir leur suprématie exclusive d’élites au pouvoir)

 

        3. des pistes pour nous (re)donner le pouvoir de façon efficace, déterminée et non violente au bénéfice de tous, y compris celui de la Terre elle-même et de l’ensemble de ses occupants. Très vaste tâche !...

 

Une tâche qui passe par une meilleure information-documentation... avec, en préalable, un peu d’aide pour la décrypter, par des ateliers et des stages, des formations ouvertes, qui cherchent à démonter l’inanité des mécanismes utilisés pour entretenir la division, pour la créer si nécessaire. Il nous faut donc répondre par des livres, des livres faits pour s’entendre, pour entendre des paroles de vies à vivre ; il nous faut, entre nous, le sens des mots.

 

Ces généralités étant posées, et l’évidence de chercher des solutions en commun, il y aurait alors toute la place pour que des textes nous montrent des expériences particulières qui réussissent, des savoirs méconnus à reconsidérer, de belles réussites et, sans doute, quelquefois, des impasses où ne pas s’engager. Nous appelons à :

 

ð  Actions antinucléaires (http://creavignon.ning.com/group/immense-pique-nique-citoyen-culturel-et-antinuclea">Die in à Avignon le 15 juillet, et http://www.sortirdunucleaire.org/">jeûne mondial le 5 août),

 

ð  http://blogs.mediapart.fr/blog/jjmu/110713/22-juillet-2013-contre-les-mines-ciel-ouvert-contre-l-extractivisme-alternatives-mondiales">Journée mondiale contre l’extractivisme (22 juillet).

 

ð  Penser également à se rapprocher des pays latino-américains qui rompent avec le système du FMI (L’Amérique latine lance “la Banque du Sud” et défie le FMI – nouvelle entité intégrée par l’Argentine, la Bolivie, l’Équateur, l’Uruguay et le Vénézuela, aspirant à créer un fonds pour le développement économique de la région et renforcer sa souveraineté.)

 

Voici nos propositions avec la liste des besoins correspondants :

 

Des livres pour s’entendre(A comme Autonomie),

 

Paroles de vies à vivre (B comme Banque) et

 

Le sens des mots entre nous (C comme Clandestins) 

 

A comme Autonomie : Des livres pour s’entendre

 

Ateliers d’écritures et comités de lectures sur les thèmes de l’alimentation locale souveraine, des actions antinucléaires et de simplicité volontaire (dit aussi « de décroissance »), soutien aux peuples autochtones, villages écologues, zadistes et zapatistes du monde entier, désobéissance civile de masse, antipsychiatrie, solidarités sociales, déconstruction de la culture genrée, sagesse de la lenteur, paroles militantes…

 

Modalités : vous pouvez proposer et défendre le projet d’édition d’un texte auquel vous croyez, à toute étape de sa conception jusqu’à sa diffusion, y compris la collecte des fonds nécessaires et la recherche des soutiens graphiques et logistiques (toutes les décisions politiques seront alors consensuées).

 

B comme Banque : Paroles de vies à vivre 

 

Création d’une banque éthique sur le modèle de la JAK italienne :  http://www.pressenza.com/fr/2013/07/en-italie-va-bientot-naitre-une-banque-sans-taux-dinteret-la-jak-interview-avec-daniela-caldaroni/

 

Modalités : apprendre des promoteurs italiens les procédures de création et de lancement (besoins de parfaits bilingues italiens-français, de comptables, de juristes, de militants pour les droits humains et de la nature, familiers des monnaies complémentaires…).

 

Vous pouvez rejoindre l’action http://citoyendumonde.org/stop-paying/">Stop Paying, ou mieux : les Solidarités d’initiative citoyennes (http://citoyendumonde.org/stop-paying/solici/">SoLiCi), ou mieux encore la mutualisation des solidarités citoyennes (http://citoyendumonde.org/stop-paying/music/">MuSiC).

 
  1.  
 

C comme Clandestins : Le sens des mots entre nous 

 

Une nouvelle conscience planétaire. Agir sans frontières. Pas même linguistiques. Le voyage décalé par le polyglottisme et l’espéranto pour participer et collaborer à tout ou partie de projets déjà avalisés comme l’ Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , ou comme le http://www.abceditions.net/nos-projets/5-nos-projets/45-lexique-pour-un-dictionnaire-de-la-reelle-democratie-maintenant">lexique pour un Dictionnaire de la réelle démocratie maintenant, le premier parce qu’il envisage de choisir entre une saine relation à l’environnement et une croissance folle après un développement technologique sans frein, et le second parce qu’il permet de donner du sens à nos pensées, aux actes et aux situations que nous expérimentons et dont nous débattons dans tous les pays du monde.

 

(S’inscrire n’oblige qu’à partager)

 

partager ses compétences selon ses envies, ses colères et les intérêts communs

 
 
Déclaration :
 
Ce que nous voulons...
Nous ne voulons pas servir. Nous ne voulons pas prendre. Nous ne voulons pas être pris. Nous ne voulons pas être employés. Nous ne voulons pas d’exploitation. Nous ne voulons pas de carrière. Nous ne voulons pas produire. Nous ne voulons pas de revenus. Nous ne voulons pas d’argent. Nous ne voulons pas vendre. Nous ne voulons pas nous vendre. Nous ne voulons pas acheter. Nous ne voulons pas consommer. Nous ne voulons pas être consommés. Nous ne voulons pas piller. Nous ne voulons pas prier. Nous ne voulons pas de hiérarchie. Nous ne voulons pas être dirigés. Nous ne voulons pas obéir. Nous ne voulons pas la bagarre. Nous ne voulons pas l’intolérance. Nous ne voulons pas la haine. Nous ne voulons pas le mépris. Nous ne voulons pas la violence. Nous ne voulons pas la guerre. Nous ne voulons pas de sécuritaire.
Nous ne voulons pas de cette imposture.
Nous voulons VIVRE.
Paix et dignité pour tous !
 
 
 
Main bleu seule
 

 On ne paie plus !

80 millions d'euros ?...

= somme nécessaire à la satisfaction des besoins alimentaires de notre planète ; 

= alimentation des animaux domestiques dans le monde ;

= 1% des dépenses militaires des Nations unies.

Refuser ces choix budgétaires, c’est sauver la condition humaine.

« Autonomie, germe de vie. Soumissions, œuvres de mort. »

LES SOLIDARITÉS GARANTISSENT TOUTES LES AUDACES

Mobilisation générale, mais pacifique et sans armes, pour consolider les structures et les réseaux de désobéissance civile de masse (refus de payer pour les guerres et pour les profits qui appauvrissent les populations).

 

 

=> Mise en place des soutiens effectifs à ceux qui se sont lancés à refuser de payer.

=> Modalités d'actions selon les sensibilités de chacun, qui pourront alors refuser de payer tout ou partie de ce qui est scandaleux de payer : eau, électricité, transport, TVA,CSG, impôts, loyers… 

 

Prémices de possibles articles constitutionnels, une fois créée la nouvelle république...

 

=> Première étape, de type “pétitionnaire”, sans nom, juste pour connaître de nombre de personnes prêtes à s’engager par principe, non contractuellement : chacun peut revenir sur sa parole selon l’évolution de son avis. On appelle cette 1ère structure : STOP PAYING !... C’est la première étape de notre campagne. Nous ne payons plus car nous construisons !... alors que le système actuel est opposé à toute construction réelle et libre.

 

=> Deuxième étape, de type “action” : construction simultanée de solidarités locales d’initiatives citoyennes (actions auto-organisées au plan local) et de mutualisation financière à un euro fixe d’adhésion pour évaluer la capacité d'investissement et de fonctionnement des mobilisations citoyennes.

 

------------

 

 

la-congolaise-et-la-citizen-par-raphael-sellin

Qui peut se contenter d’un art exclusivement réservé au Beau ? 

Qui peut  de nos jours se croire préservé des atteintes à nos droits, à nos  semblables, à nos rêves ? 

Qui peut goûter pleinement l’art de la Bohême en sachant qu’autour de nous la faim, le froid, le désespoir et la misère minent le quart de notre société – pour de vrai !?... une société dont chacun de nous est l’un des rouages dans l’effet domino d’un système qui appauvrit les personnes et les esprits, qui provoque les rancœurs en jetant des familles entières à la rue et qui crée le désespoir dans le corps social en son entier ?... entraînant des solutions prostitutives qui ne profitent qu’à ceux-là mêmes, ces esthètes adeptes de la distinction et du bon goût, ceux-là mêmes qui ont provoqué pourtant les catastrophes sociales en chaîne responsables de la précarisation de nos jeunesses, de nos parents, de nos voisins, de nos collègues !... Des fraternités nouvelles nous viennent du monde entier.

Nous nourrissons nos arts des fraternités de rencontres

=> La lenteur plutôt que la précipitation.

Une autre beauté est à saisir ailleurs que dans l’exploitation et dans l’explosion des recettes miracles qui se succèdent. Nous défendons un art de la conscience de soi et de l'autre, une écriture fondée sur l'écoute respective de nos interlocuteurs, les témoignages, les images qui racontent et symbolisent les rapports les plus justes possibles que chacun peut entretenir avec le travail, avec l'argent, avec l'autorité, avec la sexualité, avec la famille...

=> L’image avant le mot, et la phrase quand l’image ne suffit plus.

Nous développons autour de technique diverses (Qi gonq, théâtre de l’Opprimé, situations-problèmes, images fixes et mobiles...) un processus créatif au long des mois de fréquentation de publics les plus hétérogènes possibles, pour aboutir à des expressions qui relèvent de l’universel : tribunal des riches par les pauvres, déconstruction des genres, transmission des savoirs contre appropriation des curiosités...

=> Comment nos arts démocratisent nos sociétés.

Les textes créés et nos représentations entretiennent le débat avec la Cité. Par le bouche à oreille, nos échanges associent notre esthétique à l’éthique citoyenne ; c'est sa geste qui se répercute en forums. Ce risque du dialogue avec l’auditoire vise ces infimes métamorphoses qui, progressivement, conduisent à l’histoire des peuples souverains.

Nous créons sur trois confiances : – en soi, – en l’autre, et – en l’avenir.

– Accueil, – mobilité, et – participation, ce sont les trois piliers d’un théâtre qui part du silence de l’image à celui des mots en passant par la parole et les jeux des situations vécues, dans nos sociétés contemporaines. Il ne suffit pas d’enregistrer le passé, il ne suffit pas d’analyser les mécaniques du pouvoir, il ne suffit pas de rêver d’avenirs radieux, il faut encore se proposer les moyens lucidement concrets du monde plus agréable que l’on travaille au cœur, en rassemblant toutes nos volontés.

Le beau et le bon au bénéfice du plus grand nombre, nous le construisons dans la durée, tels que nous venons, ensemble et différents, autonomes et unis, sur la solidité qui reste de nos expériences.

Jean-Jacques M’µ

 

ABC’éditions

 Ah, Bienvenus Clandestins !logo ombreassociations à but non lucratif
Vocation d’intérêt général et Éducation populaire

6, rue du Majou 46300 Gourdon
ZéroSix 69 58 02 57 – ZéroCinq 65 27 19 27 
SIRET 798 510 905 00028 APE 8552Z (Enseignement culturel)

Faire un don :
https://www.donnerenligne.fr/abc-editions-ah-bienvenus-clandestins/faire-un-don

Livres (pour toutes précisions, voir l'onglet NOS PARUTIONS)

Consultez nos conditions générales de vente

Présentation | CV | Blog Mediapart

ABC Focus